Sport

Le Cameroun un grand pays de sport

Une analyse froide de notre environnement sportif dans sa pratique et son enseignement pousse au questionnement et à l’observation de ce qui est fait pour arriver à une nécessaire refonte de notre éducation sportive. Le sport est un outil de renforcement de la cohésion nationale et un formidable vecteur de développement : Nous devons repenser l’organisation et la gestion du sport au Cameroun.

  • Revoir les relations entre les pouvoirs publics et les fédérations sportives qui ont mission de service public en rationalisant leur fonctionnement, en définissant et en contrôlant leurs missions.
  • Revisiter le contenu des programmes de formation des sportifs
  • Doter le pays des cadres de haut niveau dans les domaines de l’administration du sport, l’entrainement sportif et la formation d’enseignants d’EPS hautement qualifiés
  • Relever les défis de l’animation sportive dans les établissements scolaires :

Refonte des institutions en charge des sports

  • Veiller à l’application stricte du programme d’Éducation Physique et Sportive sur toute l’étendue du territoire
  • Signer des contrats de performance avec les fédérations sportives incluant l’organisation régulière des compétitions nationales et d’un événement international majeur au Cameroun
  • Transformer l’INJS (Institut National de la Jeunesse et des Sports) en École Supérieure de Management des Organisations Sportives (ESMOS) pour en faire une référence au niveau national et international (Droit, Gestion, Marketing du Sport, management des organisations sportives, etc.)
  • Former des responsables de développement et de planification du sport dans les collectivités décentralisées
  • Délivrerdes diplômes de troisième cycle ouverts aux titulaires de Masters professionnels ESTAPS
  • Ouvrir l’École des Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (ESTAPS)
  • Ouvrir l’École des Sciences et Techniques d’Animation Sociale (ESTAS)

Allier sport et études

  • Créer entre le collège, le lycée et le premier cycle de l’enseignement supérieur des sections de formation Sport et
    études destinées aux espoirs sportifs de haut niveau.

Repenser l’environnement infrastructurel du sport

  • Faire des investissements intelligents dans les équipements et les infrastructures
  • Permettre au plus grand nombre et sur toute l’étendue du territoire national de pratiquer le sport dans de bonnes
    conditions
  • Adopter un budget de minimum 100 milliards pour 5 ans pour doter les 360 communes du Cameroun d’une infrastructure sportive minimale devant permettre la pratique décente du sport (Stades en plein air, gymnases, etc.).
  • Obliger chaque établissement de formation scolaire de se doter au moins d’une infrastructure sportive (Stade, gymnase, etc.).

Carug © 2019. tous droits réservés.

MauriceKamto2018

GRATUIT
VOIR