1 – AU CAMEROUN

  • Vendredi 26, Samedi 27 et Dimanche 28 :
    • Écrire sur tous les supports (T-shirts, Polo, chasuble, pancarte, véhicule, format A4 etc.):  «NON AU HOLD-UP»
  • Vendredi 26, Samedi 27, Dimanche 28:
    • RECUEILLEMENT ET PRIÈRE POUR LA VÉRITÉ ET LA JUSTICE (dans les lieux de cultes) ET APPROVISIONNEMENT DES DOMICILES.
  • Samedi 27:
    • Spécial Douala: 9h30 Traversée à pied et à main nue du 1er pont sur le Wouri. 
    • Spécial Paris: 10h00 Meeting et marche au Trocadéro.
 
  •  Lundi 29 octobre : 7h à 7h05 :
    • « 5 min POUR FAIRE FUIR LE VOLEUR », en tapant sur tout support qui fait de la résonance (klaxon, sifflets, casseroles, tam-tam) Suivie de 10 minutes d’inactivité.
  • Mardi 30 octobre jusqu’à la veille de la prestation de serment de M. BIYA :
    • Ecrire sur tous les supports (T-shirts, Polo, chasuble, pancarte, format A4 etc.): «NON AU HOLD-UP»
    • Veille de la prestation du serment (date encore inconnue): TOUT LE MONDE EN BLANC (chemise, T-shirt, pantalon, kaba, etc.)
    • Jour de la prestation du serment de M. BIYA dans toutes les villes du Cameroun: RASSEMBLEMENT DE PROTESTATION PACIFIQUE CONTRE LA PRESTATION DE SERMENT devant les Sous-préfectures, Préfectures et Régions.
  • A Yaoundé, à l’esplanade Stade Omnisports: LE PRÉSIDENT ELU S’ADRESSERA AU PEUPLE DE LA RÉSISTANCE.
  • A Douala, au CARREFOUR Ndokotti: Retransmission collective sur portables de l’adresse du PRÉSIDENT ELU.
 
 
2 – A L’ETRANGER 
 
  •  Du Vendredi 26 oct. jusqu’à la veille de la prestation de serment: Manifestations devant les Ambassades, les Parlements et les ministères des Affaires étrangères.
    • Jour de la prestation de serment de M. BIYA: Manifestation contre la prestation de serment à l’intérieur des Ambassades
  • Addis-Abeba : à l’Ambassade et devant le siège de l’Union Africaine
  • Bruxelles : à l’Ambassade et devant le siège de l’Union Européenne
  • Genève : à l’Ambassade et à la Place des Nations Unies
  • Libreville : à l’Ambassade et devant le siège de la CEMAC et/ou de la CEEAC
  • New York : à l’Ambassade et devant le siège des Nations Unies
  • Strasbourg : Parlement européen
  • Washington : Département d’Etat
  • Au Vatican
    • Les membres de la diaspora camerounaise doivent sensibiliser les autorités de leurs pays d’accueil sur la situation.
N.B.: De sources bien informées le régime projette de recourir à des miliciens pour exercer des violences sur les personnes, casser et brûler les biens les jours de manifestation pacifique contre le hold up électoral du 7 octobre 2018 et de nous imputer ces actes criminels . Il en portera l’entière responsabilité. 
 
Nous appelons les Camerounais à une vigilance accrue et à ne pas céder à la provocation. 
(e) LA COMMUNICATION DE Maurice KAMTO

Carug © 2019. tous droits réservés.

MauriceKamto2018

GRATUIT
VOIR